logo

Les cheveux de A à Z

La plupart des humains ont entre 80’ooo et 150‘000 cheveux sur la tête. Et toutes les êtres humains perdent tous les jours leurs cheveux – c’est tout à fait normal, parce que les cheveux aussi sont soumis à un processus naturel de renouvellement.

Ici vous pouvez tout apprendre tout sur les cheveux et les soins.

bg

Chiffres et faits

  • L’homme a en moyenne 100’000 cheveux sur la tête : Les blonds en ont un peu plus, jusqu’à 150’000, les bruns env. 100’000 et les rouquins env. 80’000 cheveux. Le nombre des cheveux est génétiquement déterminé pour chaque personne.

 

  • Les cheveux poussent plus vite en été qu’en hiver et pendant la nuit lentement que pendant la journée. La croissance des cheveux est en moyenne d’environ 0,3 mm par jour (environ 1 cm par mois).

 

  • Les hommes par rapport aux femmes ont en général des cheveux plus dense et une croissance des cheveux plus rapide.

 

  • L’épaisseur de la chevelure ainsi que la longueur des cheveux n’ont pas de signification sur l’origine de la perte des cheveux.
bg

La croissance des cheveux: un cycle complexe

Lorsqu’un cheveu chute, un nouveau cheveu pousse normalement au même endroit. Néanmoins, il faut attendre de 6 à 12 semaines pour en arriver là. Le cheveu n’est pas pressé non plus de pousser: Au sens propre du mot, il ne «sort» pas plus d’un centimètre par mois.

Chaque cheveu a un cycle de vie qui se déroule en 3 phases. La longueur des différentes phases et la fréquence de ces phases pour chaque racine des cheveux sont déterminées génétiquement, donc individuellement, pour chaque être humain.

  • La phase de croissance

    Jusqu’à 90% de tous les cheveux se trouvent dans la phase active. Ici, ils seront formés et se développent. Cette phase dure environ 2-6 ans.

  • La phase de transition

    Les cheveux passent par un “processus de conversion” dans lequel la racine du cheveu rétrécie. 1-2% de tous les cheveux se trouve dans cette phase, qui dure environ 2 semaines.

  • La phase de repos

    L’activité métabolique des follicules pileux va cesser, par la suite les cheveux vont tomber. Environ 8-14% de tous les cheveux sont env. 3 mois dans cette phase.

La phase de croissance

La phase de croissance

Jusqu’à 90% de tous les cheveux se trouvent dans la phase active. Ici, ils seront formés et se développent. Cette phase dure environ 2-6 ans.

La phase de transition

La phase de transition

Les cheveux passent par un “processus de conversion” dans lequel la racine du cheveu rétrécie. 1-2% de tous les cheveux se trouve dans cette phase, qui dure environ 2 semaines.

La phase de repos

La phase de repos

L’activité métabolique des follicules pileux va cesser, par la suite les cheveux vont tomber. Environ 8-14% de tous les cheveux sont env. 3 mois dans cette phase.

bg

Les soins des cheveux

Un soin des cheveux approprié au moyen de cosmétiques et de fortifiants peut améliorer l’aspect visuel des cheveux mais ne remplace aucunement un traitement médical lorsque vous souffrez d’une chute des cheveux constitutionnelle.

  • Le lavage des cheveux

    Pour le lavage des cheveux, aucune substance agressive ne devrait être utilisée mais des shampooings doux qui ne graissent pas la chevelure et ne la dessèchent pas. Un cuir chevelu très sensible peut s’irriter en présence de shampooings agressifs ce qui peut entraîner des démangeaisons au niveau du cuir chevelu ou une chute des cheveux accrue.

    Les produits capillaires favorisant l’irrigation sanguine ou les massages du cuir chevelu peuvent améliorer l’apport en éléments nutritifs des cheveux pendant la phase de croissance. Ils n’ont cependant aucun effet sur la chute des cheveux!

    Un soin hydratant effectué une à deux fois par semaine suffit amplement.

    D’une manière générale, il convient de: rincer soigneusement! Les résidus de produits alourdissent le cheveu et peuvent irriter le cuir chevelu.

    Manipuler les cheveux avec douceur après le lavage aussi: les cheveux mouillés sont très sensibles, il convient donc de ne pas les tordre pour ne pas qu’ils deviennent friables ou qu’ils aient des fourches.

    Les tests effectués en laboratoires ont démontré que les cheveux mouillés sont souples, que leurs écailles sont ouvertes et qu’ils s’arrachent plus facilement.

    Après avoir lavé les cheveux, afin de pouvoir les démêler, il est recommandé d’utiliser un soin traitant sans rinçage qui facilite le démêlage. Puis peigner avec précaution les cheveux à l’aide d’un peigne à dents larges ou une brosse naturelle: démêler d’abord les pointes puis progresser lentement vers la racine.

  • La coiffeur et le style

    Rendre régulièrement visite à son coiffeur améliore l’aspect sain du cheveu, les pointes fourchues et cassantes étant alors éliminées. Il est faux d’affirmer que couper régulièrement les cheveux les rend épais et vigoureux.

    Les femmes qui souffrent d’une chute des cheveux constitutionnelle éviteront de préférence une permanente. En règle générale, la coloration des cheveux à l’aide de substances non agressives, mais aussi les soins capillaires et les shampooings ne nuisent pas aux cheveux.

    Lors du séchage ou du coiffage des cheveux, le sèche-cheveux ou le boucleur ne doivent pas être trop chauds. Une chaleur trop élevée endommage les cheveux. Le réglage sur une chaleur moyenne suffit. Le processus est accéléré lorsque les cheveux sont séchés au préalable avec une serviette éponge. Mais ne jamais les frotter! Enrouler plutôt la serviette autour de la tête en turban pendant quelques minutes pour qu’une partie de l’eau soit extraite du cheveu.

  • Les compléments alimentaires

    Le cas échéant, et en appui, les produits qui apportent des substances constituantes, des vitamines et des oligo-éléments. Les cheveux en ont besoin pour leur croissance. Ils sont disponibles sans ordonnance en pharmacie et en droguerie.

    Lors de perte des cheveux héréditaire, les fortifiants sont toutefois insuffisants: ils ne remplacent pas un traitement médicamenteux (p. ex. avec Néocapil®).

    La seule modification des habitudes alimentaires ou le changement des soins capillaires ne peuvent pas stopper la chute des cheveux.

Le lavage des cheveux

Le lavage des cheveux

Pour le lavage des cheveux, aucune substance agressive ne devrait être utilisée mais des shampooings doux qui ne graissent pas la chevelure et ne la dessèchent pas. Un cuir chevelu très sensible peut s’irriter en présence de shampooings agressifs ce qui peut entraîner des démangeaisons au niveau du cuir chevelu ou une chute des cheveux accrue.

Les produits capillaires favorisant l’irrigation sanguine ou les massages du cuir chevelu peuvent améliorer l’apport en éléments nutritifs des cheveux pendant la phase de croissance. Ils n’ont cependant aucun effet sur la chute des cheveux!

Un soin hydratant effectué une à deux fois par semaine suffit amplement.

D’une manière générale, il convient de: rincer soigneusement! Les résidus de produits alourdissent le cheveu et peuvent irriter le cuir chevelu.

Manipuler les cheveux avec douceur après le lavage aussi: les cheveux mouillés sont très sensibles, il convient donc de ne pas les tordre pour ne pas qu’ils deviennent friables ou qu’ils aient des fourches.

Les tests effectués en laboratoires ont démontré que les cheveux mouillés sont souples, que leurs écailles sont ouvertes et qu’ils s’arrachent plus facilement.

Après avoir lavé les cheveux, afin de pouvoir les démêler, il est recommandé d’utiliser un soin traitant sans rinçage qui facilite le démêlage. Puis peigner avec précaution les cheveux à l’aide d’un peigne à dents larges ou une brosse naturelle: démêler d’abord les pointes puis progresser lentement vers la racine.

La coiffeur et le style

La coiffeur et le style

Rendre régulièrement visite à son coiffeur améliore l’aspect sain du cheveu, les pointes fourchues et cassantes étant alors éliminées. Il est faux d’affirmer que couper régulièrement les cheveux les rend épais et vigoureux.

Les femmes qui souffrent d’une chute des cheveux constitutionnelle éviteront de préférence une permanente. En règle générale, la coloration des cheveux à l’aide de substances non agressives, mais aussi les soins capillaires et les shampooings ne nuisent pas aux cheveux.

Lors du séchage ou du coiffage des cheveux, le sèche-cheveux ou le boucleur ne doivent pas être trop chauds. Une chaleur trop élevée endommage les cheveux. Le réglage sur une chaleur moyenne suffit. Le processus est accéléré lorsque les cheveux sont séchés au préalable avec une serviette éponge. Mais ne jamais les frotter! Enrouler plutôt la serviette autour de la tête en turban pendant quelques minutes pour qu’une partie de l’eau soit extraite du cheveu.

Les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires

Le cas échéant, et en appui, les produits qui apportent des substances constituantes, des vitamines et des oligo-éléments. Les cheveux en ont besoin pour leur croissance. Ils sont disponibles sans ordonnance en pharmacie et en droguerie.

Lors de perte des cheveux héréditaire, les fortifiants sont toutefois insuffisants: ils ne remplacent pas un traitement médicamenteux (p. ex. avec Néocapil®).

La seule modification des habitudes alimentaires ou le changement des soins capillaires ne peuvent pas stopper la chute des cheveux.

bg

Questions fréquemment posées concernant la cause, le diagnostic et le traitement

Les personnes concernées par une chute des cheveux sont déstabilisées et ne savent que faire. Nous avons rassemblé pour vous les questions et les réponses les plus importantes concernant la cause, le diagnostic et le traitement de la chute des cheveux.

 

Questions concernant la cause de la perte des cheveux

1. Comment puis-je connaître la cause de la chute des mes cheveux ?

La chute des cheveux peut certes avoir de multiples causes, il s’agit presque toujours, dans 95% de cas, d’une chute des cheveux constitutionnelle (alopécie androgénétique). Notre test d’évaluation du risque peut permettre de vous donner de premières indications sur la présence d’une chute des cheveux constitutionnelle. Si vous êtes dans l’incertitude, le dermatologue peut déterminer la cause exacte de votre chute des cheveux. Il examine le cuir chevelu, pose des questions relatives à votre état de santé et détermine les phases de croissance des cheveux. Pour ce faire, il existe différentes méthodes. Dans le cas du «trichogramme» (examen de la racine des cheveux), le médecin prélève quelques cheveux sur plusieurs endroits de la tête. Les racines des cheveux sont analysées sous microscope et les résultats évalués. Sur la base des résultats de ces analyses, le dermatologue tire des conclusions sur la cause possible de votre chute des cheveux. Outre cette méthode très répandue, quelques dermatologues procèdent à une dermoscopie au moyen d’un logiciel nommé TrichoScan®. La croissance et la chute des cheveux sont ici constatées sur ordinateur par le biais de données scientifiques identifiées.

2. Est-il exact que la chute des cheveux est héréditaire ?

La forme la plus fréquente de chute des cheveux est «l’alopécie androgénétique» dite aussi chute des cheveux d’origine héréditaire et/ou hormonale ou perte des cheveux héréditaire. Il s’agit ici d’une hypersensibilité héréditaire des racines des cheveux à des hormones bien précises, appelées androgènes (p. ex. la dihydrotestostérone, abrégée DHT). Chez l’homme, le dégarnissement des golfes fronto-temporaux, une tonsure ou une alopécie ultérieure sont caractéristiques de cette forme. Chez les femmes, c’est souvent sur le sommet du crâne que les cheveux se raréfient.

3. J’ai plus ou moins des pellicules. Je perds désormais aussi beaucoup des cheveux sur le derrière de la tête. Les pellicules causent-elles la perte des mes cheveux ?

Les pellicules n’engendrent pas de chute des cheveux constitutionnelle. La formation des pellicules peut avoir de multiples origines. Il est donc recommandé de consulter un dermatologue. Il est en mesure de constater quels sont les facteurs qui provoquent la chute des vos cheveux et il mettra en œuvre un traitement le cas échéant. Un cuir chevelu sain est essentiel à une croissance saine des cheveux. Plus le traitement est précoce, plus tôt le succès se fera remarquer.

4. Je suis mère depuis quelques semaines. J’ai toujours eu une belle chevelure dense. Aujourd’hui, mes cheveux tombent. Comment cela se fait-il ? Et que puis-je faire ?

Après une naissance, les femmes souffrent d’une forme de chute des cheveux qui est le plus souvent passagère. Le sang des femmes enceintes est riche en œstrogène qui «maintient» les cheveux un peu plus longtemps qu’à l’accoutumée dans les racines. Après la naissance, le taux d’œstrogène diminue fortement et les cheveux dont la chute a été retardée tombent tous en même temps. Le cycle des cheveux reprend généralement son cours normal dans les trois à six mois qui suivent la naissance.

 

Questions concernant le diagnostic de la perte des cheveux

1. Depuis quelque temps, le matin après la douche, je trouve constamment des cheveux dans le siphon. Est-ce normal ?

Chaque être humain perd jusqu’à 100 cheveux par jour. C’est tout à fait normal et il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Le mieux est de compter les cheveux tombés. Si le chiffre dépasse régulièrement les 100 cheveux par jour, vous devriez aller au fond du problème.

2. Puis-je résoudre mon problème de perte des cheveux par le biais d’une alimentation spéciale ?

Une alimentation équilibrée et riche en vitamines et sels minéraux a, pour les cheveux aussi, son importance et sa raison d’être. Une alimentation saine ne peut cependant garantir une chevelure abondante lorsqu’il existe une autre raison qu’une rare malnutrition justifiant la chute des cheveux.

 

Questions concernant le traitement de la perte des cheveux

1. On m’a rapporté que la perte des cheveux constitutionnelle peut être traitée ? Est-ce exact ?

C’est exact. En cas de chute des cheveux constitutionnelle, on ne peut remonter la pendule. Autrement dit, les racines des cheveux qui ont péri ne peuvent pas être réactivées! On peut renoncer aux comprimés qui ont souvent nombre d’effets secondaires.

2. A quoi dois-je veiller pour choisir la préparation adéquate contre la perte des cheveux ?

En cas de chute des cheveux, vous avez besoin d’un traitement qui combattra la raison principale au lieu de chercher à atténuer les symptômes ou de camoufler le problème à grand renfort de cosmétiques. Le traitement de la chute de cheveux demande du temps. Le traitement doit donc non seulement être efficace, mais il doit aussi être sûr et bien toléré. Veillez à sélectionner un traitement qui s’intègre dans votre vie quotidienne. Vous facilitez ainsi l’application régulière.

 

bg